Vers un passeport vaccinal international ?

Vers un passeport vaccinal international ?

Plusieurs organisations se posent la question concernant la mise en place d’un passeport sanitaire. En France cette solution divise. Le Medef, soucieux de l’activité des centres des congrès et parcs des expositions, soutient cette nouvelle proposition. L’organisation patronale a invité le gouvernement à adopter le principe d’un passeport sanitaire qui permettrait d’accéder aux salons professionnels.

Particulièrement touché par une fermeture qui ne cesse de se prolonger, le secteur cherche à s’adapter. L’initiative proposée par le Medef est-elle pour autant la solution miracle ? A voir, car  pour le moment ce sont qu’une partie de la population qui bénéficie de cette vaccination (seniors, soignants…).

Le secteur touristique cherche toujours le moyen de sortir de l’impasse des restrictions et fermetures. La Grèce, dont l’économie dépend fortement du tourisme, est le premier pays d’Europe à soumettre l’idée d’un certificat de vaccination. Le 12 janvier, son Premier ministre a envoyé à cet effet une lettre à la présidente de la Commission européenne. “Il est urgent d’adopter une même compréhension sur la façon dont un certificat de vaccination devrait être structuré afin d’être accepté dans tous les États membres”, a déclaré Kyriakos Mitsotakis, sans nul doute conscient du temps long qu’il faudra à l’Europe pour convenir d’une solution commune d’ici le début de la saison estivale. A travers ce certificat, l’initiative grecque ne vise pas à rendre la vaccination obligatoire pour voyager, mais surtout à faciliter les déplacements des personnes immunisées. Tout en incitant, au passage, ceux qui ne le sont pas encore à passer par la case vaccin.

Réticences face au passeport vaccinal

La proposition grecque devrait être discutée lors des prochains sommets européens. Si certains gouvernements se montrent favorables à cette forme de passeport vaccinal, d’autres sont plus réticents, notamment en France. Le ministre délégué aux transports s’y est montré défavorable dans une interview donnée à LCI le 11 janvier dernier. Certaines critiques concernant le passeport vaccinal sont d’ordre éthique. L’idée ne fait pas non plus consensus chez les scientifiques. L’impact des nouveaux variants sur l’efficacité des vaccins, durée de protection, de nombreuses incertitudes restent encore à lever. A commencer par la contagiosité des personnes vaccinées, bien qu’elles soient protégées contre les formes graves du coronavirus.

Le monde du transport aérien milite pour des solutions axées sur les tests, plus que pour un passeport vaccinal. Tests qui sont, pour l’instant, les seuls à apporter une garantie contre la propagation de la pandémie. La IATA invite les gouvernements du monde entier à les banaliser pour ouvrir plus largement leurs frontières. Cela permettra de relancer les voyages. “Nous continuons à nous préparer pour le jour où les gouvernements seront prêts à ouvrir les frontières avec des tests ou des vaccinations”, souligne Alexandre de Juniac.