Nouvelles restrictions de déplacement

Nouvelles restrictions de déplacement

Après le Brésil, c’est au tour de nouveaux pays de faire l’objet de restrictions sur les voyages. Une décision qui s’accompagne d’un contrôle renforcé.

 

Les pays concernés 

Une liste de 5 pays a été établie : la Guyane, le Brésil, l’Argentine, le Chili et l’Afrique du Sud. Cinq pays où les variants (brésilien et sud-africain) sont majoritaires chez les personnes infectées par le Covid-19. La liste pourrait s’allonger dans les prochains jours en fonction de la propagation du variant brésilien, notamment en Amérique latine. 

 

Quelles précautions supplémentaires ? 

Les mesures vont être progressivement mises en œuvre dans les jours à venir jusqu’à leur pleine entrée en vigueur prochainement.

Le dispositif de test avant l’embarquement va être renforcé : un test PCR négatif de moins de 36 heures (au lieu de 72 heures), ou un PCR négatif de moins de 72 heures accompagné d’un test antigénique négatif de moins de 24 heures seront nécessaires pour entrer sur le territoire français. La réalisation d’un test antigénique sera également rendue systématique à l’arrivée en France, avant de quitter l’aéroport. Des tests pourront être demandés dans les 24 heures qui suivent l’arrivée sur le territoire et huit jours après.

Une quarantaine obligatoire de 10 jours est également instaurée. Le lieu pour l’isolement restera toutefois libre : il pourra se faire à l’adresse désignée à l’arrivée par le voyageur. Si les voyageurs ne respectent pas cette quarantaine, ils pourront écoper d’une amende allant de 1500 à 3000€.

La liste des motifs et des catégories de personnes autorisées à entrer sur le territoire français sera quant à elle restreinte dès samedi prochain. Ainsi, ne seront autorisés à venir en France, que les ressortissants nationaux, leurs conjoints et enfants, et les ressortissants de l’Union européenne ou d’un pays tiers ayant leur résidence principale en France. 

 

Des contrôles renforcés 

Pour faire respecter au mieux ces mesures, le gouvernement assure que les contrôles seront renforcés. « Des contrôles du respect de la quarantaine seront effectués au domicile par la police ou la gendarmerie nationale, accompagnés d’un renforcement des amendes en cas de non-respect de l’isolement », précise un communiqué. Pour les voyageurs ayant opté pour l’hôtel, des contrôles téléphoniques seront également effectués. 

 

Source : Tour Hebdo