La SNCF réduit la fréquence de ses TGV

La SNCF réduit la fréquence de ses TGV

La SNCF a décidé de réduire à nouveau son offre. Face aux nouvelles restrictions nationales annoncées le 31 mars, ils ont observé une évolution des réservations et de la fréquentation à bord des trains. Sur les trains longue distance pour les mois d’avril et mai, le recul des réservations s’établit à -70%, par rapport à 2019 sur la même période. 

 

Par conséquent, à compter du lundi dernier, la moyenne de TGV INOUI et OUIGO en circulation est porté à une moyenne de 4 TGV sur 10 en semaine sur les axes Sud-Est, Atlantique, Est et de 3 TGV sur 10 sur l’axe Nord. L’offre pourra être renforcée les week-ends et durant les vacances scolaires selon les axes. La SNCF stipule qu’il s’agit d’une moyenne par axe et que l’offre sera adaptée au cas par cas pour chaque destination. L’objectif : maintenir au maximum les trains le matin et en fin de journée pour répondre aux besoins de la clientèle professionnelle. 

 

Pour les Intercités, l’offre reste sur une moyenne de 50% des trains en circulation et à l’international, le groupe s’adapte à la demande et aux mesures sanitaires prises par les Etats. Comptez désormais 1 aller-retour/jour Londres-Paris et 1 aller-retour/jour Londres-Lille-Bruxelles-Amsterdam avec Eurostar ; 4 aller-retour/jour Paris-Bruxelles, dont 1 aller-retour Paris-Amsterdam et 1 aller-retour Paris-Dortmund avec Thalys ; 5 aller-retour/j sur les TGV Lyria ou bien encore 2 aller-retour/j avec Renfe et SNCF. 

Pour rappel, tous les billets sont échangeables et remboursables sans frais jusqu’au dernier moment (1h30 avant le départ pour OUIGO) pour les voyages en TGV INOUI, OUIGO, INTERCITÉS et TGV internationaux (TGV INOUI Italie, TGV Lyria, Renfe & SNCF en Coopération, DB & SNCF en Coopération), pour les trajets effectués jusqu’au 30 avril 2021 inclus.



Source : Déplacements Pros